17 nov. 2013

Novembre



Novembre,

J'ai lu "Au revoir Là Haut" de Pierre Lemaître, ça fait une semaine que je l'ai fini et je ne sais plus quoi lire tant cette histoire m'a porté !
Des hommes après la Grande guerre, un livre plein de descriptions extraordainaires, d'idées romanesques à souhait, de grandes théories et de petites gens, de gueules cassées et de bras d'honneur. Pierre Lemaître manie comme personne l'effet de surprise ! Un régal !

J'ai enfin pu mettre une photo de mon grand-père dans ma bibliothèque. Il y a des gens que ça rassure d'avoir leurs morts sous les yeux moi ça me rendait trop triste. Et puis il y a ses cendres dans mon potager. En ce moment, j'ai besoin de ce regard-là sur moi, de ce sourire aussi.

J'ai essayé d'expliquer à Ruben pourquoi il entendait à la radio parler de gens qui comparaient une femme à une gueunon. J'ai cherché mes mots pour dire à mon petit garçon que face à la bêtise, cette femme avait répliqué avec de la poésie, avec René Char. Lui dire qu'on était nombreux à penser qu'il y en avait assez de ce racisme ordinaire ou décomplexé comme on voudra. Lui dire que son arrière-grand-père avait fait la guerre pour ça, pour qu'on puisse vivre ensemble.