17 juin 2013

Merci les abeilles !


je n'ai pressé que la partie haute, la partie basse était pleine de larves




Happy Apiculteur 
Happy Ruben qui a quelques jours de son anniversaire
voit une plaque de miel tomber du ciel !
Des abeilles ont élu domicile sous un coin du toit et hier en sortant étendre du linge
j'ai remarqué une plaque qui se détachait
Tel l'ourson affamé  j'ai courru la saisir me faisant un peu pîquer au passage
Quelques heures après, Ruben dégustait sa première tartine avec son miel "Mister Wood" comme l'a nommé Riwah ;-)


J'adore les abeilles, j'aime les observer et comprendre un peu mieux le fonctionnement d'une ruche
Et pour s'instruire sur le sujet en écoutant un homme passionnant je vous conseille de podcaster
"Sur les épaules de Darwin" sur Inter. Je suis fan de cette émission, j'ai l'impression d'être plus intelligente en l'écoutant (c'est con ça ne dure qu'une heure !) Cet hiver je crois Jean-Claude Ameisen avait consacré  3 ou 4 émissions aux merveilleuses abeilles sans qui mon potager et mes fruitiers ne me donneraient rien et sans qui nous serions obligés de nous nourrir de petites pillules OGMonsanto...

Notre dépendance étroite aux abeilles est très bien expliquée dans le film "Des abeilles et des Hommes" de Markus Imhoof 

" Entre 50 et 90% des abeilles ont disparu depuis quinze ans. Cette épidémie, d’une violence et d’une ampleur phénoménale, est en train de se propager de ruche en ruche sur toute la planète. Partout, le même scénario : par milliards, les abeilles quittent leurs ruches pour ne plus y revenir. Aucun cadavre à proximité. Aucun prédateur visible. Arrivée sur Terre 60 millions d’années avant l’homme, l’Apis mellifera (l’abeille à miel) est aussi indispensable à notre économie qu’à notre survie. Aujourd’hui, nous avons tous de quoi être préoccupés : 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, pas de pollinisation, donc pratiquement plus de fruits, ni légumes. Il y a soixante ans, Einstein avait déjà insisté sur la relation de dépendance qui lie les butineuses à l’homme : « Si l’abeille disparaissait du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre."

Je l'avais déjà donné ici le lien de Sauvons les abeilles (il y a d'autres associations qui s'occupent de la même cause et Greenpeace aussi) : Sauvons les abeilles pour continuer à mettre du miel et de la vie sur nos tartines ;-)

12 commentaires:

  1. J'ai toujours aimé observer et essayer de comprendre les abeilles. J'aurai bien aimé pouvoir être apicultrice amateur.

    RépondreSupprimer
  2. Mon papa était apiculteur... Il avait mis son extracteur dans notre cuisine, mon frère et moi jouions encore à quatre pattes... Et sans le faire exprès, on n'a jamais su comment... mais toute sa production a terminé sur le carrelage. Tristesse quand on voit aujourd'hui que les abeilles vont vraiment mal. Bon, il y a eu d'autres récoltes. Il y a aussi eu une émission intéressante sur les abeilles dans "La tête au carré" (15 février 2013). Et je crois qu'il y a qqch en projet chez Arte du côté de la Bourgogne !

    RépondreSupprimer
  3. Il y a aussi un ancien numéro de La Hulotte qui explique tout un tas de choses passionnantes sur les abeilles et les bourdons, on peut se procurer les anciens numéros sur le site du journal.
    alice

    RépondreSupprimer
  4. du miel maison, ça c'est la classe intégrale !

    RépondreSupprimer
  5. Oh c'est cool ! Et oui oui il y a un numéro (ou 2 ?) de la Hulotte sur les abeilles (on est abonné à la Hulotte ici). Bizzz

    RépondreSupprimer
  6. Du miel "home made" c'est génial !
    C'est inquiétant effectivement cette disparition progressive des abeilles ...

    RépondreSupprimer
  7. Inutile de te dire qu'ici, nous sommes fan de la voix et des propos de Jean-Claude Ameisen!

    RépondreSupprimer
  8. Depuis le temps que je le dis il faut que je parraine ce genre de site!

    RépondreSupprimer
  9. Convaincue! Quelle coincidence, hier une chaine de supermarché avait enlevé tous les produits réalisés grâce aux abeilles de ses rayons pour marquer et sensibilier les consommateurs. Impressionnant!
    Et il est bon le miel Mister Wood?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il est très bon ! Dit maman ours en se léchant les babines ;-)

      Supprimer
  10. pASSIOnnant votre billet, merci! Du miel maison , l'ourse que je suis en a les babines toutes retroussées !
    Ameisen, nous sommes fan ici.

    RépondreSupprimer
  11. Huuuuuuummmm, rien que du voir ton pot je bave... nous sommes de grands consommateurs de miel ici, surtout Klervi! Vive le miel Mister Wood ;-)

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup à vous qui passez par là et qui prenez le temps de laisser un commentaire.