12 août 2012

Genova la bella # 2 #

Même si on n'est pas un dingue de poissons comme Ruben, l'aquarium de Gênes vaut largement la visite et son prix d'entrée (nota bene : en juillet, un enfant gratuit pour deux adultes). Après trois bonnes heures auprès des dauphins, des pingouins et autres méduses, on peut partir à la découverte du vieux Gênes, de ses toutes petites ruelles, du linge qui sèche au fenêtre, des boutiques "hors du temps" comme ce cordonnier qui a repris le tablier de son père et de son grand-père et qui a réparé la sandale de Rubinou sous les yeux attentifs de sa femme et de Saint Crépin.

Au détour de ruelles, on tombe sur des places, des églises. Les habitants sortent les chaises ou vous envoie de l'eau depuis les terrasses au-dessus des immeubles car ils arrosent ! Dans le vieux Gênes la vie est autant dans la rue que sur les terrasses aménagées sur le toît des immeubles. Il ne faut pas hésiter à regarder les dessus des portes, des plafonds car il y encore beaucoup d'éléments anciens, de sculptures, de peintures ... et des vierges à tous les coins de rue !

Autre décor, celui des Palazzi delle Strade Nuove, trois rues où s'enchaînent palais sur palais qui témoignent du faste de Gênes du 16e au 17e siècle. En plus des palais qui se visitent, il ne faut pas là non plus hésiter à entrer dans les cours et en demandant gentiment, on peut accèder à des salles de réunions au décor extraordinaire ou à des salles de cours à l'université qui feraient rêver plus d'un étudiant !

Pour les glaces : direction Profurmo, vico Superiore Del Ferro,  une des meilleurs gelateria que j'ai testées !

Pour le midi : les cafés M en particulier celui du Palazzo Rosso avec sa jolie cour. La formule buffet permet de remplir un grand bol en pain de légumes, viandes ou poissons, fromages ... Avant de prendre son service, le serveur a embrassé ses muscles ce qui a fait éclater de rire Ruben !

Pour le soir : Gaia, cucina d'altri tempi. Vico dell'Argento 13r. On y a mangé : des gnocchis à la marjolaine, du veau haché enrobé dans de la salade avec des pistaches, des raviolis noirs au poisson, des lasagnes au sarrasin a la vongole, des raviolis à la bourrache ... Tout était délicieux !












Salle de réunion de la Chambre de commerce


Madonna con Bambino dormiente de Giovanni Battista Salvi




Amphithéâtre à l'université Via Balbi












Genova la bella # 1 #

Si on m'avait dit "Cite-moi une ville d'Italie où tu ne voudrais pas passer tes vacances" J'aurais sans doute répondu Gênes, cette grosse ville que je croyais faite d'autoroutes et d'énormes bateaux en partance pour les îles.
Oui, il y a de gros bateaux à Gênes, en arrivant nous sommes tombés nez à nez avec un immense paquebot plus grand que tous les immeubles autour !
Oui, il y a une drôle de rocarde qui traverse derrière le port mais que l'on oublie complètement quand on s'y promène. Toute la balade du vieux port a été aménagée par Renzo Piano et les gênois s'y retrouvent le soir en famille pour manger une glace ou danser au son de du tambourin et de l'accordéon.
A Genova, il y a surtout un centre historique fait de petites ruelles "Vico" inchangées depuis le Moyen-Age si ce n'est le réseau électrique et des palais, des palais, des palais !

Premier jour : on laisse les préjugés au placard et on découvre ! On trouve le Grom et on déguste une pizza "Pomodoro Burrata" au comptoir d'Eatalia qui donne sur le Porto Antico ...
et on se dit qu'on va aimer Genova !

















On ira aussi à la rencontre de Mario Dondero "Dalla parte dell'Uomo" dont les reportages de guerre ou les portraits m'ont beaucoup touché. Un enfant des rues au Brésil qui trouve refuge dans les bras d'une mère en statue et la douceur de ce portrait de Pasolini... Une très belle exposition au Palazzo Ducale.




Souvenirs, souvenirs










Nos vacances en famille devaient nous mener à Berlin mais il a fallu d'un sourire de belle-maman pour qu'on redescende souffler avec elle une nouvelle bougie ! A cet âge-là tous les anniversaires comptent et Berlin nous attendra !
Quelques photos pour se souvenir de ce rab' de mer, de soleil et de famille
Je trie celles  des quelques jours passés à Genova pendant que Mister Wood est parti voir les marmottes avec les boys