24 juil. 2012

Post card # 1 #



Mon amour,

Déjà dix jours que je suis chez tes parents, dans cette maison qui m'accueille si bien. Les garçons ont très vite repris leurs marques, Ruben dans le figuier à jouer avec ses dinos et Marius, sous le figuier, à lire. Il fait beau tous les jours et je réalise à quel point ouvrir ses volets avec du soleil me manquait... Cet année, nous allons souvent nous baigner tout au bout de l'Almanarre. Les cousines sont venues hier, elles ont adoré pouvoir marcher des kilomètres dans l'eau. Le soir nous avons testé un nouveau resto de bord de mer, il faudra que je t'y emmène car le coucher de soleil sans toi à mes côtés ne compte pas.
Le matin nous allons dans une petite anse secrète que Gigi m'a indiqué. "Les fonds sont top" a déclaré Marius et on a pêché plein de crabes ! (on les relâche car comme dit Ruben ils sont trop petits pour les manger). En parlant de Gigi, leurs abricotiers ont très bien donné cette année et je te ramène de la confiture divine ! On a fait une fiesta là-bas et mangé un aïoli délicieux. J'ai converti Lisa à Pinterest, je crois qu'elle est mordue ;-)
Marius avale bouquin sur bouquin et chante tellement sur son catamaran qu'il est souvent tout seul !
Ruben adore le "ptimiste" et me dit tous les jours qu'il va au bout du monde en bateau et qu'il sait "trop bien gonfler les voiles".
En les accompagnant j'écoute France Culture, il y est question du procès Breivik et les comparatifs de nos modèles de sociétés Franco/Danoises sont très intéressants; quand les français parlent je me sens danoise.  Quand je retourne les chercher, je pars à Sète avec des lectures du festival "A voix nues". Depuis le temps qu'on se dit qu'on devrait aller faire un tour à Sète... je vais programmer ça.
Ta mère a sorti le grand jeux des petits plats : pistou, fritata, couscous... Heureusement que je nage !
Dans la série expérience culinaire, j'ai acheté un beignet sur la plage aux garçons et là j'ai marqué au moins 100 points ! "Du caramel et du sable, c'est merveilleux !" s'est écrié Rubinou.  En rentrant de la plage, il se balade avec sa petite djelaba et tout le monde se retourne à son passage. Ils ont déjà de belles couleurs. Tu vas encore les trouver changés !
Moi je tricote un peu  et je viens de finir "L'armoire des robes oubliées", je suis sûre que tu vas aimer.
Le soir j'envoie des dessins moches à mes copines avec DrawSomeThing mais elles arrivent quand même à deviner mes mots  !  On raconte toujours des bêtises avec ta soeur, je crois que ça énerve un peu ta mère mais moins que les dreads que M. veut se faire pousser !
Dernier point de la plus haute importance : ton père fait des navettes avec une nouvelle recette, une tuerie.
Tu me manques. Follement.
J'arrive.
Je suis là.