23 nov. 2012

Après mai




"Entre nous et le ciel, l'enfer ou le néant, il n'y a donc que la vie qui est la chose au monde la plus fragile"

La jeunesse de mai  1971 a des idées et des jambes. Des idées pour changer le monde et des jambes pour courir très vite et éviter les coups de matraque des agents de police.

La jeunesse du dernier film d'Olivier Assayas "Après mai" se réunit en AG dans le lycée. Il y est question des trotkistes et des maos, des anars et des "rouges". On colle la nuit, on tague aussi. Le jour on dessine, on lit, on se promène dans les bois et on fait l'amour l'après-midi avec un bon vinyle sur la platine.

Gilles, le double du réalisateur, se cherche. Quel est le bon combat ? Quel est son style artistique ? Quelle fille aimer ?

Gilles est un solitaire qui a peur de passer à côté de sa jeunesse. "Le problème ce n'est pas de savoir ce que tu risques, c'est d'être cohérent avec toi même" 

A la suite d'une attaque qui a mal tourné, Gilles et ses amis partent se mettre au vert en Italie. Loin des ronéos des caves parisiennes, ils vont se découvrir un peu plus. Alors qu'on les voit sillonner la campagne italienne en combi, ils commencent eux-même à suivre leur propre chemin. Ce séjour en Italie est aussi l'occasion pour cette jeunesse pleine de questions sur son avenir de découvrir la beauté du passé, de l'Antiquité dans une scène sublime à Pompéi.

Après mai est un film qui raconte son époque, l'après 68 vu par la jeunesse : ses idéaux, ses envies de voyages, les poètes et les fanzines, les acides dans la  petite boîte à pillules et les filles qui devaient prendre le car pour se faire avorter en Hollande...

Le film raconte une époque mais aussi cette jeunesse qui nous construit. Période entre deux où par nos refus, nos fuites, nos choix, on naît un peu plus à soi-même. En filmant Gilles et ses amis, Olivier Assayas filme ces moments précieux de nos vies avec grâce.

J'ai adoré retrouver l'actrice Lola Creton que j'avais tant aimé dans le film de Mia Hansen Love "Un amour de jeunesse". Et puis, Après mai c'est aussi une bande-son géniale et ça rajoute au bonheur.


4 commentaires:

  1. Hâte d'y aller cette semaine !

    RépondreSupprimer
  2. J'irai voir Après mai en décembre! bisou

    RépondreSupprimer
  3. je n'ai pas du tout aimé ce film. j'ai trouvé les dialogues d'une platitude à dormir, je n'ai pas réussi à prendre cette jeunesse soi-disant engagée au sérieux, jeunesse dorée vite rangée des voitures dans l'enfilade de jolis appartements haussmaniens. je me suis ennuyée. Du coup j'ai décortiqué les fringues des acteurs, la déco et ça c'était pas mal du tout ! heureusement !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que tu n ai pas aime je le comprends très bien mais je ne l ai pas du tout trouve dorée cette jeunesse... Elle habite en banlieue pavillonnaire proche de Paris et si un couple squatte un bel appartement d autres habitent des endroits avec beaucoup moins de décorum. Et puis c est le portrait d un artiste en devenir comment se situe t il dans le monde quelle est sa place pour moi ces questions la dépassent la notion d appartenance sociale Merci pour ton avis en tout cas !

      Supprimer

Merci beaucoup à vous qui passez par là et qui prenez le temps de laisser un commentaire.