15 avr. 2012

Le goût du bleu


 



Metin Arditi "La fille des Louganis" Ed Babel Actes Sud
"Dans la beauté solaire de son île grecque, la jeune Pavlina aime celui qu'elle croit son cousin, Aris. Elle ignore le secret qui dévastera pour longtemps la famille : Aris est du même père qu'elle.  "

Au début, il y a la mer toujours présente, le soleil qui frappe dur sur les peaux des garçons qui rentrent au port, ces garçons qu'Aris regarde avec amour et désire alors que Pavlina ne regarde que lui... On est au pays de la tragédie, où tout vole en éclat en une nuit... D'un rapport brutal entre frère et soeur naîtra un enfant que Pavlina devra confier à l'adoption, une petite fille qu'elle n'aura cesse de faire vivre, de chercher...
On arrache son bébé à Pavlina et elle s'arrache à son pays.
A Genève, loin du soleil, même si Pavlina continue à vivre, à travailler, à partager des secrets avec des amies, des nuits avec un mari, son coeur ne fera qu'un bond lorsqu'elle croira reconnaître sa fille sous les traits d'une jeune nageuse ...

Attention, une fois qu'on ouvre ce livre, on ne le referme pas, tellement les images sont là, l'histoire est tendue, les émotions palpables. On assiste impuissante, plein de compassion, à la quête folle de cette femme attachante, si triste sous le soleil.

Jean-Baptiste Del Amo "Le sel" Folio
"Leur famille est ce fleuve aux courbes insaisissables dont il n'est possible de cerner la vérité qu'en l'endroit où la mémoire de tous afflue pour se jeter, s'unifier, dans la mer"

Louise, la veuve d'un pêcheur sétois,  a invité ses enfants à dîner. La perspective de ce dîner fait remonter en chacun d'eux des souvenirs, des rancunes, des regrets, des drames...

Dès la première page, il y a cette citation de Virginia Woolf qui m'a saisie " Ce pourraient être des ilôts de lumière - des îles dans le courant que j'essaie de représenter; la vie elle-même qui s'écoule"... Je crois que tous  les lecteurs de ce livre pourront se reconnaître ou reconnaître des amis, des parents dans les trois enfants de Louise et d'Armand : Fanny, Jonas et Albin...
Trois enfants au destin singulier, tous trois marqués par la dureté et les secrets d'Armand et la soumission et les silences de Louise. Un trio qui vit en parallèle et ne se parle pas et dont le lecteur suit la journée jusqu'au dîner tour à tour.

J'ai mis un peu de temps pour rentrer dans le livre mais une fois les personnages installés, là encore, j'ai été   remuée par cette histoire familiale très forte  portée par une belle écriture et une grande finesse dans la description des émotions.

" Le soleil embrasait avec indifférence les peaux, la pierre, la surface du canal, densifiait et électrisait l'air. Rien ne semblait tangile, mais perçu à travers une épaisseur de verre brut"...

Mon frère et ma soeur sont les meilleurs confidents pour parler de notre famille ... Et souvent on est étonné de la version de l'autre sur tel ou tel évènement qui a marqué notre enfance. Leurs regards sur notre passé commun, mais pas "si commun", est très important pour moi.  Ce livre m'a rappelé par moments le très joli film de Pascale Ferrand (bien avant le cultissime Lady Chatterley) "Petits arrangements avec les morts". Si quelqu'un a le DVD et veut bien me le prêter je suis preneuse !


6 commentaires:

  1. J'avais adoré Petits arrangements avec les morts, ça fait bien 10ans que je l'ai vu...
    Tes lectures me donnent envie, surtout le premier.
    Belle soirée

    RépondreSupprimer
  2. des histoires fortes, poignantes avec le bleu comme fil conducteur, on n'a jamais trop de bleu dans sa vie !

    RépondreSupprimer
  3. Le sel, forcément me donne très envie!
    Je ne sais plus si tu as vu Respiro? mais ça m'y fait penser.

    RépondreSupprimer
  4. Respiro ... très beau film italien.
    De belles lectures en perspective Merci Murielle.

    RépondreSupprimer
  5. Un petit mot pour dire que grâce à votre billet, j'ai lu et aimé le livre Le Sel ! J'ai aimé ces différents regards, émotions, souvenirs familiaux...même si il ressort beaucoup de souffrance dans tous les personnages. Merci pour le conseil !

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup à vous qui passez par là et qui prenez le temps de laisser un commentaire.