8 nov. 2011

...



...
voilà pas de titre
faut dire qu'en sortant de Polisse on était sous le choc Mister Wood et ma pomme
Joey Raging Bull et Maïwenn nous ont mis KO
...
pas de mots
ou alors des gros bien lourds comme nos coeurs en sortant
Uppercut d'humanité
voilà ce qu'on s'est pris en pleine face
...
Brigade de Protection des Mineurs
des hommes et des femmes qui protègent les enfants
qui vivent avec leur enfance, ces souvenirs qui dépassent toujours du tapis
Des hommes et des femmes qui se démènent avec toutes ces saloperies
...
Pas de mots
Des larmes
Celles qui ont coulé et qui couleront encore
car toucher à l'enfance, à cet état d'innocence est intolérable
Et ce petit bout de femme derrière son appareil photo
Derrière sa caméra
On se dit qu'elle a trouvé le truc pour tenir les maux à distance
pour se reconstruire
Pour donner à voir et à réfléchir
...
UpperCut d'Humanité


et puis en bonus ce titre de Joey Starr que j'écoute en boucle (après Camille c'est le grand écart)



9 commentaires:

  1. Pas convaincue du tout par le rôle de Maïwenn, mais pour le reste oui !

    RépondreSupprimer
  2. Tu sais ce que je me dis? Que malgré la réalité horrible que montre ce film, malgré l'uppercut, les larmes, le bide et le cœur serrés, ce film fait du bien. Juste parce qu'on y voit des hommes et des femmes vivants vibrants, qui de battent et y croient!
    Après ton billet sur Zéphyr... Enfin tu vois quoi?

    RépondreSupprimer
  3. je l'ai entendu en entrevue cette semaine, elle était à Montréal. C'est clair que j'irai voir ce film, même si je sais d'avance qu'il me faudra une boite de mouchoirs...

    RépondreSupprimer
  4. tout pareil, les tripes et la tête en émoi...

    RépondreSupprimer
  5. toujours pas vu mais très envie, surtout parès ce billet...

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup à vous qui passez par là et qui prenez le temps de laisser un commentaire.