20 sept. 2011

Cow-boy de 6e


J'imagine que pour toi, le doux rêveur, l'idéaliste, cette rentrée dans un collège où la vie est rythmée par des heures et des heures de cours, de nouvelles règles à apprendre, un nouveau "code" à comprendre vite pour se faire des copains, ça fait beaucoup de choses à enregistrer, tu dirais "à graver"...
Ce soir, impossible de savoir dans quel sens tu devais prendre le bus pour chez maminou et papi qui t'attendaient. Qui ont vu passer un bus, puis deux, puis trois, puis quatre, pendant que j'étais coincé chez l'ophtalmo avec ton frère. On s'inquiète. On part à ta recherche.
Finalement, tu as demandé de l'aide à des plus grands, tu t'es fait accompagné à l'arrêt de bus un peu plus loin et tu arriveras une heure après l'heure dite... Boum boum mon coeur de maman a rudement cogné ce soir et toi, tu as eu un peu peur. Un peu peur mais de bons réflexes ! Hier tu me disais que tu trouvais ça chouette que je te fasse confiance. Alors on va continuer, on va répéter un peu plus les trajets en bus pour le mardi soir et le mercredi. Et on va te laisser digérer cette rentrée à ton rythme (un rythme de fou non ces emplois du temps dès la 6e ?) 

Marius est le seul enfant de sa classe à ne pas avoir de portable. Nous ne voulons pas et lui n'en demande pas, même après l'épisode de cette fin d'après-midi.
Un cow-boy de 6e, ça fait grandir la maman poule que je suis, non sans douleur...

42 commentaires:

  1. Oh Murielle , quel coup au coeur !...
    Mais le voilà notre grand Marius , sage , raisonnable qui sait qu' humblement en demandant on obtient tout ce que l' on cherche!

    Merci d' être là !...

    RépondreSupprimer
  2. Angie n'a toujours pas de portable en 1ère... mais cela nous a rarement manqué finalement. On s'habitue... J'ai souri en entendant cette mère s'indigner que les cps soient lâchés de l'école sans que personne ne vérifie si quelqu'un les attendait... Je me suis souvenu de ma propre indignation quand il s'agissait d'Angélique... On s'habitue mais il faut un peu de temps...

    RépondreSupprimer
  3. Un rythme de fou, des cartables de fou... Pffff. Bon et lui n'a pas eu de contre-coup ???

    RépondreSupprimer
  4. Tu fais bien de lui faire confiance: il a réussi! Même en mettant un peu plus de temps... ;-)
    Louis a 3 rues à traverser pour nous rejoindre et je ne suis parfaitement tranquille qu'une fois que je le vois apparaître! Et en même temps je trouve ça super de le voir grandir...

    RépondreSupprimer
  5. oh puree...j'en ai le coeur qui bat.....lacher la main c'est vraiment difficile et affreusement necessaire.....
    n'empehe quelle trouille

    RépondreSupprimer
  6. C'est beau ce que tu écris.
    (Pas de portable non plus pour Zoé, mais elle n'est pas la seule de sa classe)

    RépondreSupprimer
  7. Comme je te comprends ! Mais tu vas voir, on grandit avec eux et toutes ces angoisses s'effacent petit à petit (pour nous comme pour eux).
    Toujours pas de portable pour Eliott non plus. Je lui ai posé plusieurs fois la question mais il n'en a pas envie.

    RépondreSupprimer
  8. Tout simplement bravo à vous deux !

    RépondreSupprimer
  9. un rythme de folle ! un cartable de folle ! et toujours pas de portable pour capucine en 4ème !!!

    RépondreSupprimer
  10. oh petit bonhomme... c'est vrai que la 6ème c'est un autre rythme, ça va vite, il y a de la bousculade dans les couloirs, les grands sont vraiment des grands... le CDI est un petit lieu calme et accueiilant au milieu de tout ça, j'espère que le sien est chouette ! des bisous à marius !

    RépondreSupprimer
  11. Quelle est belle cette photo de ton petit homme ! Parfaite pour illustrer ton propos ! Pas facile de les laisser grandir, de leur faire confiance mais tellement nécessaire.

    RépondreSupprimer
  12. C'est ainsi que l'on apprend !
    Les filles aussi n'avaient pas le droit au portable au collège...que d'inquiétude par moment, surtout les jours de grève des transports.
    Mais elles se sont toujours débrouillées.
    La photo est juste superbe.

    RépondreSupprimer
  13. Il a de bons réflexes ton cow boy, ça vaut tous les portables du monde! J'imagine ta frousse... C'est dur la sixième, ce rythme, ce changement; je trouve que c'est l'année qui les transforme le plus. Tant d'ailleurs qu'à la rentrée j'ai totalement oublié comment ils étaient en septembre dernier. Ils deviennent des grands durant cette année. Pour certains, de grands cow boys!

    RépondreSupprimer
  14. olala quelle angoisse, j'en tremble rien qu'en te lisant. Ma puce a 4 ans et je pressens toutes ces peurs qui m'attendent, je les crains déjà. Et c'est vrai qu'ils sont très surprenants, plus dégourdis qu'on ne le pense, je pense. Souvent ma fille m'épate déjà d'initiative et de maturité! Tout comme ton cow boy ! Et magnifique photo !

    RépondreSupprimer
  15. ouch! le coup du coeur qui s'arrête, je connais....mais les laisser grandir, c'est grandir avec eux ;)
    (et oui les emplois du temps de 6ème, c'est fou!)
    xxx

    RépondreSupprimer
  16. eh oui la 6° , quelle année de changement, je me souviens... comme tu as du flipper pendant qq instants...

    RépondreSupprimer
  17. ça me rappelle le bille de marie l'an dernier, c'est à la fois si beau et si dur de les lâcher petit à petit... ta photo est vraiment exceptionnelle ;-)

    RépondreSupprimer
  18. Bienvenue au club.... et tu peux commencer l'entrainement, parce qu'après ce sont les soirées ou tu te réveilles toutes les heures en te demandant comment ca se fait qu'il n'est pas encore rentré?
    Moi, j'ai craqué, elles ont un portable, mais ca n'empeche pas les pépins (pile morte, téléphone fermé, oublié dans le casier, etc.)
    Mais on y survivra (avec quelques coups au coeur...)!

    RépondreSupprimer
  19. Quelle angoisse tu as dû avoir !!! Quelle idée d'avoir un portable en 6e !!! Il me paraît bien grand et plein de matûrité ton cow boy !!!

    RépondreSupprimer
  20. olala, que ça doit être dur... Mais la 6è, c'est demain, ou presque... Le portable en 6è, mais faut pas pousser ! TU dis qu'ils en ont tous ? Je débarque...
    La photo est magnifique...

    RépondreSupprimer
  21. Pareil pas de portable ici et pourtant en 4ème. A la fin de l'année de 6ème elle a commencé à en parler parce que de nombreuses copines en avait, elle n'a pas insisté et n'a pas réclamé plus que cela. Maintenant elle n'en voudrait toujours pas... et nous non plus.

    RépondreSupprimer
  22. foulala l'angoisse, mais une chose est sure la confiance est le maître mot.
    Je suis ravie de constater que tout le monde n'est pas acharné sur les portable,enfin d'après les com's pas l'école du cow boy ;-)
    Moi je dis bravo à tout les 2.

    RépondreSupprimer
  23. On apprend avec les ainés...Ouf chapeau pour vos réactions respectives!

    RépondreSupprimer
  24. très belle photo... ces histoires de portables sont étonnantes! j ai presque le sentiment que tu dois justifier ton choix. Dingue. Moi c est pareil avec la télé, je dois sans arret expliquer pourquoi je n en ai pas...

    RépondreSupprimer
  25. mais il n'est ni "poor" ni "lonesome" ton beau cowboy!
    bravo marius pour tes bons réflexes, pas étonnée de ta part!
    xxx

    RépondreSupprimer
  26. ouf...
    Nils a un portable depuis la 6ème, sur notre initiative, parce que j'ai du mal à couper le cordon et à la laisser aller totalement seul.
    Cette année, il prend le bus de ville, et plus le ramassage, c'est encore une étape de plus vers l'envol du nid ;-)

    RépondreSupprimer
  27. oh la frousse que tu as dû avoir! et lui aussi... je confirme pour les rythmes de rentrée, même sans la 6e! bises mu

    RépondreSupprimer
  28. Bravo Murielle ! Ne cède pas sur le portable.
    Sois forte aussi, c'est un service qu'on leur rend !
    Des bises de félicitations à Marius sur la voie de l'envol.

    RépondreSupprimer
  29. Supprime le portable de maminou et papi, comme ça ils n'auront pas de moyen de te joindre ;-)...je rigole, bravo Marius et bravo à toi ... ici c'est comme chez toi on marche à la confiance mais il n'est pas dit que l'on soit à l'abri de ce genre de pépin !!!....

    RépondreSupprimer
  30. J'avoue que je ne comprends pas la question de principe que beaucoup semblent faire sur les portables, ça semble devenir presqu'une fierté de ne pas en avoir jusque telle ou telle classe...
    J'ai pourtant l'impression que pour nos jeunes ados qui partent à la découverte du monde dans une grande ville-n'exagérons rien, hein, je ne suis évidemment pas pour donner les portables à la maternelle- ça peut être un chouette outil, le tout -comme pour tant de choses- c'est d'apprendre à le gérer, non?
    Pour nous (pour notre aîné de 12 ans 1/2 en l'occurrence) en tous cas, il me semble que son portable fonctionne moins comme restriction de sa liberté qu'au contraire comme "ouverture" sur des escapades en ville "un peu plus loin", ou la possibilité de gérer son temps un peu plus loin de nous, notamment dans des moments où il part seul à ses activités (entrainements, match ou tournois, pas toujours dans le quartier) ou chez un copain pendant que je bosse et où un petit texto me rassure... de mon côté je peux aussi le prévenir d'un retard, d'un changement d'organisation quand même fréquent dans une famille nombreuse... il partage des textos avec ses copains aussi, bien sûr...
    Cela n'envahit pas l'espace familial, il ne l'utilise pas la nuit, il n'explose pas le budget (petit) que nous lui avons alloué, le modèle est un petit basique qui peut juste téléphoner et faire des textos, qui n'attire pas les voleurs... Je n'ai pas l'impression d'avoir ouvert la boite de Pandore !
    Qu'est ce qui vous fait peur, au fond?

    RépondreSupprimer
  31. Je me souviens d'une histoire de bus aussi mais qd je suis entrée en 4ème : nouveau collège, nouvelle ville, bien plus grande que la précédente etc...bref je l'avais pris ds le mauvais sens, par chance, j'étais à 2 arrêts du terminus, donc ni vu ni connu je suis repartie dans l'autre sens - en gaspillant un ticket- et mes parents ne l'ont jamais su (et heureusement car ils n'étaient ps spécialement cools!)
    Quant au mobile, aujourd'hui et très régulièrement, je me dis que c'était vraiment trop chouette que ce truc n'existait pas encore qd j'étais au collège/lycée, j'étais suffisamment fliquée comme ça!;-)
    Comme plein de choses c'est un truc , pcq qu'il est matériel, rassure et à mon avis à tort...
    J'ai malheureusement un portable, pas depuis super lgtps ( 2ans) juste pr le boulot car je travaille en indépendant ( par contre dur, dur, de faire comprendre à la famille,aux copains, que non, je ne suis ps joignable sur ce n°), mais ce n'est ps mon outils de prédilection...si je ne suis pas joignable sur le fixe, c'est que je suis en réunion en extérieur et donc... que je ne suis pas joignable! Les messageries /répondeurs c'est tès efficace!
    J'aime l'idée de ne pas être joignable à tout moment, du jour et de la nuit... c'est ça aussi la liberté (et j'y suis très très attachée à ma liberté!)...ça en stresse d'autres ... "mais imagine si il nous arrive qqch et que l'on ne peut ps te joindre.... blablablab..."
    Nous n'avons pas encore d'enfants, et je me dis que nous risquons dès leur plus jeune âge de passer pour des vieux cons en refusant tous ces trucs qui ne servent à pas grand chose...

    RépondreSupprimer
  32. Cécile, je n'ai pas vraiment peur du portable ;-) mais je sais que je n'aurais pas aimé en avoir un à l'âge de Marius car pour moi le collège c'était aussi le début de l'autonomie et je crois que je n'aurais pas aimé être relié à mes parents assez stricts comme ça... Comme tu le sais on habite en pleine campagne je dépose Marius et Ruben dans le même groupe scolaire privé en centre ville en allant au travail. Comme trajet il n'y a que le mardi et le mercredi que Marius doit prendre le bus (4 arrêts du collège à chez mes parents). J'ai le téléphone du CPE pour prévenir en cas de retard et Marius va à l'étude. Et pour les activités, on s'est arrangé avec le prof de théâtre qui me préviendrait en cas d'absence de Marius. Donc en fait je juge qu'il n' a pas besoin de portable et quand je lui ai demandé ce soir après avoir lu ton commentaire ( je comprends très bien ton point de vue et je trouve super l'autonomie de ton grand) à quoi ça lui servirait un portable , il m'a dit "ben à pas grand chose..." Et puis comme tout le monde en a un, s'il en a besoin il pourra toujours prendre celui d'un copain ;-) En fait je crois que notre vie "ville / campagne" rythmée par les trajets et la présence de mes parents à côté dictent aussi ce choix que je n'érige pas comme une règle mais qui pour l'instant me semble adapté à notre famille et notre organisation. On verra l'année prochaine ou en 4e quand il voudra aller en ville après les cours ou au cinéma !

    RépondreSupprimer
  33. ah la la, il nous font grandir a grands coups dans le coeur ces petites betes! Ton cowboy a eu les bons reflexes c'est sur mais toi aussi, Ma Dalton, en ne pas paniquant pas et en lui renouvelant ta confiance. Mais dis moi les grands parents ne sont pas mots d'une crise cardiaque??? kiss

    j'espere venir, j'espere venor j'espere venir... je te tiens au courant des que je sais

    RépondreSupprimer
  34. Chouette réponse nuancée, merci... :-)

    RépondreSupprimer
  35. @céc': j'avoue que je n'ai jamais réussi à me faire au portable donc j'ai du mal à comprendre pourquoi c'est devenu si inévitable; je n'aime pas vraiment être joignable, j'adore les imprévus je trouve que c'est là qu'on fait de grandes rencontres, que l'on apprend; je trouve que tout pousse les enfants à les rendre sociables et sans cesse liés et qu'il est de moins en moins facile de cultiver sa solitude, son autonomie, sa débrouillardise... le portable me semble souvent source de tas d'angoisses (est-il chargé? est-il là? ai-je un message? etc et du coup certaines personnes se sentent perdues quand elles ne l'ont pas). Pour moi c'est un fil à la patte. Mais chacun choisit la solution qui convient à sa vie...

    RépondreSupprimer
  36. Marius a eu les bons réflexes, c'est rassurant pour la suite de ces aventures en 6ème ! Mais quelle angoisse pour toi.

    RépondreSupprimer
  37. j'aime bien cette photo, elle illustre bien l'entrée dans la vie! pauv' petits 6e, c'est pas simple...

    RépondreSupprimer
  38. Quelle angoisse... je devais laisser Jo prendre le bus seule à la rentrée... et en entendant tellement d'histoires similaires, qui se terminent toutes bien... j'ai renoncé. Parce que je ne veux pas non plus de portable (en CM2 ! ) et bien il n'y aura pas de bus. Et toujours pas d'autonomie, c'est nul. Je n'arrive pas à faire autrement :-o

    RépondreSupprimer
  39. mais oui, comment vont les grands parents ? Je n'imagine même pas ceux de Jo :-o

    RépondreSupprimer
  40. que de frayeurs, déjà le pincement au coeur de le voir partir au collège et ces frayeurs de transport qui s'y ajoutent. Allez chacun va prendre ses marques, la maman et son cow boy ;-)

    RépondreSupprimer
  41. Il faudrait lire les recommandations pour l'utilisation des portables...pour certains. Les enfants n'ont pas besoin de ce genre d'ondes près de leurs cerveaux ou dans leurs poches...Seul mon fils qui a 14 ans, vient d'en avoir un ...peut-être pour enfin être "comme tout le monde"mais l'oublie très souvent à la maison, comme quoi, on peut bien s'en passer!!...la deuxième de 12 ans attendra et ne s'en plaint pas..

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup à vous qui passez par là et qui prenez le temps de laisser un commentaire.