22 mai 2011

En chemin, j'ai rencontré... #2 #


 

 
 

Nous étions partis cueillir des fraises dans un champ
Le champ était fermé...

Nous étions partis nous tacher les mains de rouge
Nous avons plongé les pieds dans l'eau vive de la source

Nous étions partis avides de coulis et de confitures
Nous sommes rentrés remplis d'odeurs, de chants d'oiseaux, de soleil 

Une philosophie : ne jamais rentrer bredouille !
Une envie : garder l'eau vive dans mon coeur toute la semaine !

17 commentaires:

  1. Du rouge au bleu.. On viendrait volontiers se tremper les pieds !

    RépondreSupprimer
  2. bonne philosophie à mon humble avis !

    RépondreSupprimer
  3. C'est savoir recevoir :-)
    Je vous souhaite une belle semaine!

    RépondreSupprimer
  4. On entendrait presque l'eau couler... Très joli blog.
    Céline

    RépondreSupprimer
  5. maison bastille23 mai 2011 à 06:42

    precieuse eau...

    RépondreSupprimer
  6. Ça ne se passe pas toujours comme on veut... mais parfois c'est encore mieux!

    RépondreSupprimer
  7. ne pas rentrer bredouille, je comprends bien ce sentiment, et pas besoin de chercher beaucoup pour ramener un peu ~~

    RépondreSupprimer
  8. J'aime ta philosophie...et tes photos!!! Elles sont rafraichissantes.

    RépondreSupprimer
  9. Et vous aussi, vous étiez bien chapeautés! Belle semaine....

    RépondreSupprimer
  10. ... qu'est ce que je donnerai là tout de suite pour pouvoir tremper mes pieds dans l'eau fraîche ;-) belle semaine à vous tous ... chapeau sur la tête en bourgogne de rigueur !

    RépondreSupprimer
  11. Oh oui, gardons l'eau vive! Vivement le retour en Bourgogne!!!

    RépondreSupprimer
  12. quelle douce sensation... ça sent les vacances !

    RépondreSupprimer
  13. Je sens l'odeur du sous-bois jusqu'ici...

    RépondreSupprimer
  14. Cette balade m'aurait plu, c'est sûr.

    RépondreSupprimer
  15. ces photos sont pleines de poésie...

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup à vous qui passez par là et qui prenez le temps de laisser un commentaire.