5 oct. 2010

Masillia

A Massilia le samedi après-midi, je salue le soleil du haut des escaliers de Saint-Charles et j'ai du vent dans les cheveux...
Je retrouve le sourire d'Agathe comme une évidence, une chance
Nos pas nous mènent vers une jolie exposition de Mail Art, on croise des manifestants très motivés et des crabes prêts à passer à la casserole (l'un entraînant l'autre vous croyez ?), le sosie de Raimu, le vendeur de chez Empereur, les bouquets de fenouil de la Saint Michel...
On se baigne dans la lumière italienne de la Vieille Charité
A Massilia le soir, avec Emma, Estelle et Stéphanie on cherche Chez Jeannot et on mange Chez Vincent
C'est bien aussi ;-) Le pistou est aussi généreux que la serveuse !
Je m'endors chez le Fada en me disant que demain par la fenêtre je verrais la mer
On dort bien à Massilia sur ses deux oreilles de lapin...
et le lendemain ?
Le lendemain j'ai fait le grand plongeon 
La table du Baron Perché était bonne et ma tablée comme j'en rêvais ! (mais on ne peut pas parler avec les mains et prendre des photos !) 
Merci Françoise pour ce rendez-vous à Massilia, j'en ramène des moments précieux !










Ce billet est décousu mais j'avais Gancha Empega dans la tête...
et Gachempegue c'est brouillon en marseillais ;-)