24 févr. 2010

La vie héroïque de l'oiseau lyre

Un et un, deux, deux et deux quatre, répétez dit le maître...
Le comptable parlait, nous montrait des colonnes d'actifs et de passifs et je regardais la pluie par la fenêtre. C'était donc ça le dernier rendez-vous, l'ultime bilan après dix ans d'activité... J'observais Mister Wood du coin de l'oeil. La fermeture de sa petite entreprise fin décembre pour limiter la casse de la crise représentait autre chose à nos yeux qu'un tableau d'amortissement. 
Un et un deux, deux et deux quatre... Notre pauvre comptable avait le sourire compatissant pour nous expliquer que malgré tout l'addition serait salée. Il calculait, expliquait, me tendait des papiers et je regardais le ciel...
Il faisait nuit et une pluie torrentielle inondait les trottoirs quand nous sommes sortis.
"Allez viens on va manger, on va au ciné...on va oublier..." 
On a mangé en amoureux et bu du bon vin blanc. On s'est réfugié devant "Gainsbourg, vie héroïque" de Joann Sfar. Et dès les premières minutes j'ai adoré. On s'est serré fort. On a rit. On a été ébloui par les trouvailles dans la mise en scène. 
En sortant il ne pleuvait plus, on s'est perdu pour retourner à la voiture. Je crois qu'on avait envie de parler, de partager nos émotions en marchant d'un pas léger, en mélangeant nos enthousiasmes, en chantant la Javanaise, Melody Nelson et  Bonnie and Clyde... 
Ce film n'est pas qu'un biopic réussi c'est une chanson d'amour au cinéma et à l'art, un regard tendre et grinçant sur les cailloux qu'on se trimballe et qui font les artistes...Un film intelligent et émouvant. 
Oubliées les leçons de comptabilité, l'oiseau lyre était passé dans le ciel. 
Je savais qu'on aurait longtemps encore les poches vides mais les yeux pleins de rêves et son bras autour de ma taille. 

27 commentaires:

  1. Waow. Quelle belle leçon de vie, Murielle. C'est un billet dont je me souviendrai, et une posture à laquelle je ne manquerai pas de penser au creux de la vague.
    Bon courage à vous tous, et continuez à ne pas en douter : après la pluie...

    RépondreSupprimer
  2. Heureuse que tu aies aimé !

    RépondreSupprimer
  3. Une réponse à mon mail d'hier!
    L'amour est plus fort que tout.
    Bravo Murielle.

    RépondreSupprimer
  4. Son bras autour de ta taille. Liés, on est plus fort face à l'adversité.

    RépondreSupprimer
  5. alors serrez vous fort...et puis c'est pas grand chose mais on est dans le coin....

    RépondreSupprimer
  6. En finissant de lire ton billet, je pensais tellement à vous, à toi que j'ai été surprise en découvrant la photo!!! Sauf si c'est bien toi et que tu t'es juste fait des mèches???
    :-)
    Pour le reste, tu sais ce que j'en pense: Lucky girl!

    RépondreSupprimer
  7. ... à deux on est toujours plus forts ;-) je t'embrasse bien fort murielle et terminées les folies ... si tu vois ce que je veux dire ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Je pensais qu'il y avait encore un espoir...
    A deux toujours plus forts et c'est sur que vous, vous vous êtes trouvés;)

    RépondreSupprimer
  9. Je vous souhaite de continuer à prendre la vie du bon côté.

    RépondreSupprimer
  10. Je suis triste d'apprendre une telle nouvelle, mais à la fois je suis rassurée de te voir si sereine...
    Ici l'aventure commence pour mon homme, et je comprend bien ce besoin de partage, de soutien...
    Pas vu le film, j'aimerais bien, mais il faudrait trouver du temps... hum...
    Bises.

    RépondreSupprimer
  11. Il est des moments où rien ne vaut plus qu'être deux!

    RépondreSupprimer
  12. La vie nouvelle a les avantages de ses défauts la peur de l' inconnu , mêlée à la surprise du meilleur .
    La pression va redescendre .
    Quant à l' union d' un couple qui rend totu le monde plus fort , ...vous en savez quelque chose !

    RépondreSupprimer
  13. La vie nouvelle a les avantages de ses défauts la peur de l' inconnu , mêlée à la surprise du meilleur .
    La pression va redescendre .
    Quant à l' union d' un couple qui rend totu le monde plus fort , ...vous en savez quelque chose !

    RépondreSupprimer
  14. desolée d'apprendre cette nouvelle, ici aussi Monsieur Chameau regarde la vie du bon coté meme si moi j' ai peur/// en tout cas, lui semble serein face à l'aventure qu il va commencer( un commerce/restaurant) a suivre... continue a serrer ton homme cela semble vous réussir!bises
    pascaline

    RépondreSupprimer
  15. Il est magnifique ce billet, tellement riche d'amour, d'amour de la vie, quelle jolie leçon de vie Murielle.

    RépondreSupprimer
  16. Vou avez le principal
    Je pense à vous

    RépondreSupprimer
  17. Mince, c'est triste. Mais on dirait que tu sais voir le bon côté de la vie, ce qui compte vraiment. Je pense que ce film m'aurait plu mais il n'est plus à l'affiche ici...dommage, je vais attendre le DVD.

    RépondreSupprimer
  18. que c'est joli...
    tellement joli :-))

    RépondreSupprimer
  19. un resto, un ciné....mais c'est raisonnable ça?

    RépondreSupprimer
  20. Haut les coeurs ! Et tu sais que j'adore ta plume ? Ce billet donne la pêche, j'y reviendrai en temps utile ! bises à vous deux.

    RépondreSupprimer
  21. c'est vrai qu'il donne sacrement la peche ton billet, on se sent tout de suite plus legers...

    RépondreSupprimer
  22. C'est beau et triste à la fois mais ne faut-il pas retenir que le beau pour mieux rebondir ?

    Courage et aimez-vous toujours !

    RépondreSupprimer
  23. Je crois que c'est la première fois que je laisse une trace ici, malgré de nombreux passages ..... Très beau ce post ... touchant , enfin moi je suis touchée c'est sûr ...je vous souhaite une jolie route pour la suite ;)
    Bon Vent main dans la main !

    RépondreSupprimer
  24. il n'est pas arrive le jour qui vous fera tomber les tourteraux! Vous avez vraiment saisi l'essentiel et vous avez un courage wahouou!!

    et le message de Marion me fait marrer...

    kiss kiss

    RépondreSupprimer
  25. c'est en effet un très beau message d'amour ... C'est vrai quand de tels soucis professionnels apparaissent, vive l'amour, le vrai, le fort, comme le vôtre ! Sinon reste plus qu'à sauver les apparences ... Ah les fameuses apparences !Certain(e)s devraient en prendre de la graine ...

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup à vous qui passez par là et qui prenez le temps de laisser un commentaire.