31 janv. 2010

Pendant ce temps # 2

Pendant ce temps, il y a eu un aller-retour à Paris. 
Deux jours pour moi. Du temps pour profiter seule de la ville, pour voir des amies, pour aller à la rencontre de belles personnes. Du temps qui me faisait presque peur le vendredi matin dans le train...Cela faisait si longtemps, j'ai appelé une amie et elle m'a dit " oui c'était il y a sept ans...". 
La do-list griffonnée est finalement restée au fond du sac.  
Pendant deux jours, j'ai oublié le temps, je me suis laissée porter par les échanges... avec Marie et sa douce Eugénie devant une soupe au Bon Marché (pour une fois le bien nommé car tout y était archi soldé !), avec Evelyne devant un chocolat chaud au dernier étage de Beaubourg avec Paris et ses lumières à nos pieds, avec Marie autour d'un thé (et de macarons trop bons)... 
J'ai tourné dans la maison ronde et retrouvé Anne (et Madame R), j'ai travaillé avec Hélène pour notre association d'hépatologie pédiatrique (ça avance !). 
J'ai levé les yeux au ciel malgré la pluie et la neige, j'ai vu des flocons tombés sous le soleil, des jolies choses dans des magasins, des trésors dans une brocante (je te montre ça très vite Clem ;-) 
J'ai rempli mon coeur et mes yeux. J'ai savouré ma chance.
Aujourd'hui ma campagne était recouverte de neige comme à Helsinki...


Le collier de Liberty d'Emma ne m'a pas quitté. Une façon à moi d'être aussi au bord de la mer avec elles...
Merci Marie mes crayons Muji ont trouvé leur place ;-)

21 commentaires:

  1. Pendant ce temps...je suis restée chez moi et ce n'était pas si mal non plus;)
    Jolis achats, jolies rencontres

    RépondreSupprimer
  2. Un voyage un peu hors du temps !!
    Je vois que tu as trouvé les chaussures : ouf !!
    Je veux retourner chez Hermé !!!!!
    Merci Murielle...

    RépondreSupprimer
  3. Bon ce mille feuille faut que je goute là... vous etes cruelles avec moi et mes envies ;-)
    Oui c'etait chouette de te revoir et quand mon homme est rentré avec son bouquet à midi j'avais un sourire sur les levres .
    C'etait rigolo comme coincidence
    Belle semaine

    RépondreSupprimer
  4. Jolie façon de tuer le temps! C'est chouette de se promener seule de temps en temps, surtout qu'apparemment les rencontres furent nombreuses!
    Il revient quand le grand chanceux?

    RépondreSupprimer
  5. Bon la prochaine fois sûr qu'on se voit!

    RépondreSupprimer
  6. Chanceuse! Un peu de temps pour toi, rien que pour toi! Je vois de jolis bouts de Liberty!!!

    RépondreSupprimer
  7. Oh! ça me fait plaisir d'avoir été un peu avec vous! Moi, c'est Anne que j'avais emmenée autour de mon cou!
    Tu as offert aussi des fleurs bizarres à Marie?...
    On a dû se croiser samedi après-midi... Nous avons fait une brève escale avant de rentrer...
    Vite vite, on se programme une autre journée?...

    RépondreSupprimer
  8. A quelques heures près on s'y seraient croisées! une prochaine fois?!

    RépondreSupprimer
  9. Un moment merveilleux auprès de toi, je te sens encore présente.
    belle semaine. Et merci pour ce délicieux chocolat de chez Georges !

    RépondreSupprimer
  10. cest quoi cette histoire de maison ronde??? parce que si c'est celle à laquelle je pense, j'étais dans ses couloirs circulaires et là je vais vraiment regretter de ne pas t'avoir croisé maintenant que j'apprend que c'aurait été possible!

    RépondreSupprimer
  11. la prochaine fois tu m'emmènes dans tes valises!
    Et c'est quoi cette trouvaille de broc'?

    RépondreSupprimer
  12. On s'est croisées !!!
    La prochaine fois, je ne bougerai pas ... Quelle belle promenade !
    Bises,
    Alexandra

    RépondreSupprimer
  13. pfff! ça fait envie vos rencontres! un bon moment dont tu as bien profiter!! ;)

    RépondreSupprimer
  14. L'évocation d'un week-end parisien ne m'évoque que des choses agréables. Je vois qu'il en est de même pour toi !

    RépondreSupprimer
  15. et moi ??? bon allez une prochaine fois et vite !!!
    que de belles choses !

    RépondreSupprimer
  16. super cette petite viree! crayons Muji, j;aime bien aussi (pour moi!)

    RépondreSupprimer
  17. On s'est presque croisée.
    Tu sais à quelle date tu viens du côté des palmiers ?

    RépondreSupprimer
  18. mais dis donc, quand tu vas à Paris, tu n'y vas pas pour rien....je suis jalouse

    RépondreSupprimer
  19. quelle chance de n'avoir personne sous le nez et comme tu dois être heureuse de regagner ton home sweet home le soir ! vivement le printemps ! c'est joli tout ce que tu as acheté ! ici le ministre des finances a posé son veto !

    RépondreSupprimer
  20. Petit moment à toi bien mérité. Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  21. belles rencontres et jolie escapade parisienne :-)

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup à vous qui passez par là et qui prenez le temps de laisser un commentaire.