15 oct. 2009

Pagaille à la ferme



mon grand rêveur, mon doux...

"Pagaille à la ferme", c'est le titre de la première histoire que Marius a écrite pour son frère mardi soir.
Autant vous dire que Pad était très heureux que son grand frère lui ait fabriqué une histoire du soir.
Je vous l'ai recopiée avé les fôtes !
et je vous laisse juge du message et de l'animal par qui la paix revient à la ferme !





Pagaille à la ferme

Il était une fois une ferme où il éclatait tout le temps des disputes en
tous genre. Tenez, par exemple : tu a plus de nourriture que moi se
plaignit la vache. N’importe quoi ! renchérit le cheval, C’est toi qui
mange tout l’avoine §
- Oui , mais toi, tu manges tout le blé ! et j’en passe.
Bref, tout le monde se disputé tout le temps.
Mais il y avait la chèvre qui elle arange tout.
Je vais vous raconter l’histoire de la fin de toutes les disputes.
Ecoutez bien : cette fois-ci le sujet de la dispute était la beauté.
Admire ces taches noir sur mon beau pelage blanc ! se vanta la vache.
Ce n’est pas de la beauté, dit l’âne
Mais, cette queue se balançant de droit à gauche et de gauche à droite !
Alors intervint l’oie
C’est moi la plus belle, regardez ce bec ! Il ressemble à de l’or !
Et bientôt toute la ferme se dispute : la vache, l’âne, l’oie, le canard,
la mère poule et ses enfants, le cheval, le cochon, le lapin et même le
toro ! C’est alors qu’arriva la chèvre.
Elle dit sur son habituel ton calme et reposant :
Pourquoi vous disputez ? Ne sommes nous pas tous aussi beau quelque part ?
hein ?
Alors arretons de nous disputer et allons manger
Oui, oui, allons dirent en cœur tous les animaux
Et c’est depuis ce jour qu’il n’y a plus aucune dispute à la ferme.



Quant à l'effet sur son frère...je vous laisse juge (la photo date d'hier endormi à 18 heures dans la voiture réveillé à 7 heures ce matin...visiblement la sieste à l'école c'est pas ça...)