13 sept. 2009

Le goût de soi HSE # 2

Pour Poppy et la saison 2 des HSE



Cet été je n'ai pas lu que Var matin ;-)
C'est dans un Télérama du mois d'août que j'ai trouvé
la phrase qui a été mon noyau d'olive tout l'été
Ces mots tournés et retournés dans ma bouche et dans ma tête 

Deux femmes "savantes" (Françoise Héritier, anthropologue et Chantal Thomas, essayiste) discutent du féminisme et concluent sur ces mots : 
" Il faut avoir le goût de soi-même, l'estime de soi et l'indulgence pour soi, les femmes n'ont pas été habituées à cela " 

J'ai fini de tourner mon noyau ce dimanche, une semaine après la rentrée. N'étant pas "une femme savante", mes réflexions ont beaucoup tourné autour des enfants et de l'apprentissage du goût de soi quand on ne l'a pas reçu en bagage.
Il en ressort / que filles ou garçons c'est important de donner à nos enfants le goût d'eux-mêmes / que nous ne sommes pas seuls à contribuer à cela, l'école, la famille, les copains, les activités y contribuent et ouf ! / qu'il est important de "montrer l'exemple" en cultivant ou en cherchant ce goût de soi / que je dois toujours faire attention sous le coup de la colère, de la fatigue, à ne pas lancer de remarque blessante à mes enfants / que cette construction est fragile, longue, aléatoire et appelle de l'attention / que mon regard sur mes enfants même s'il est toujours aimant n'est peut être pas toujours porteur d'indulgence /que cette année pendant les devoirs, pendant les répétitions de musique, je ne dois pas oublier mon noyau d'olive de l'été...

Et vous que vous inspire "le goût de soi" ?