18 mai 2009

Se laisser surprendre

Puisqu'il est finalement question d'ombre et de lumière
Se laisser surprendre par ces cinq minutes magiques avant le coucher du soleil
et se répéter ces mots : 
"Bienheureux les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard) et être heureuse de la laisser passer !


Ma première mosaïque, réalisée grâce à elle.


Découvrez Lisa Ekdahl!