17 déc. 2009

Les enfants modèles à l'Orangerie

Je savais que j'allais aimer. Je ne me doutais pas que je ressortirais éblouie, joyeuse, transportée par tous ces portraits d'enfants, leurs regards, leurs attitudes, leurs habits aussi ;-) et par le regard de ce père, de cette mère artiste sur ses enfants, sur sa propre enfance...

"Tordre le cou aux convenances, se passer de commentaires, apprendre à voir avec les yeux d'un enfant, telle est l'ambition de cette exposition. Les enfants d'artistes eurent sans doute cette chance d'une éducation du regard à domicile. Ils devinrent parfois les sujets même des oeuvres élaborées sous leurs yeux... Posant volontairement ou à contrecoeur, "croqués" souvent à leur insu par un ogre plutôt amical..." résume la préface du catalogue (mon cadeau du Père No en avance).

Nous étions les seuls visiteurs avec des enfants et j'ai trouvé ça dommage car c'est aussi une exposition à voir en famille. Si Marius est très à l'aise dans les musées aujourd'hui c'est aussi parce que nous l'emmenons depuis tout petit. En visitant l'exposition, il m'a demandé des renseignements sur tel ou tel peintre, pris le temps de voir des vidéos...Et à tour de rôle, mon chéri et moi avons joué avec Ruben autour des tableaux : "Comment est il habillé ?", "A quoi joue-t-il ?", "A qui ressemble-t-il ? "... 

Sur les murs de l'exposition ces phrases recopiées à la volée :
" Elever ses enfants est une entreprise créative, un art plutôt qu'une science" de Bruno Bettelheim.
"Le génie c'est l'enfance retrouvée à volonté " de Charles Baudelaire.

En rentrant dans l'exposition, nous avons croisé un vieux monsieur très chic qui s'est arrêté en bas des marches pour contempler mon petit Ruben et qui m'a dit les larmes aux yeux que l'enfance c'était la grâce...

Petite sélection (les photographies même sans flash sont interdites, j'ai donc photographié quelques pages du catalogue)

La famille de l'artiste par Albert Besnard
L'enfant à la soupière par Eugène Carrière
Jean-Marie endormi par Augustin Rouart
Pierre Matisse par Henri Matisse
Antoinette David-Neill et son neveu par Edouard Vuillard
L'enfant au pâté de sable par Pierre Bonnard
Beaucoup de photographies d'époque




Petites silhouettes en bois

13 commentaires:

  1. Les photos interdites...ça m'énerve ça...c'est vraiment ambiance musée que je déteste:(
    mais ça avait l'air chouette, ça dure jusque quand ?

    RépondreSupprimer
  2. Ton regard donne envie d'y aller, comme toujours !

    RépondreSupprimer
  3. @ Et fée : jusqu'au 8 mars 2010. Pour les photos je suis partagée : j'aime bien faire une ou deux photos mais souvent les gens qui occupent tout l'espace pour faire "la photo du tableau" ça m'énerve aussi...
    Ceci dit l'ambiance n'est pas trop "musée" (je n'aime pas non plus) et l'espace d'exposition plutôt bien conçu.

    RépondreSupprimer
  4. Oh la la il faut vraiment que j'y aille! Toi et Juliette m'avaient vraiment donnée envie!

    RépondreSupprimer
  5. J'espère y aller ce week -end.Ton billet donne envie...Le vieux monsieur a bien raison les petits enfants sont toujours gracieux

    RépondreSupprimer
  6. c'esdt malin. Ton vieux monsieur m'a fait monter les larmes....!!!

    L'enfance m'émeut toujours autant, je ne sais pas pourquoi. Mais ce mot de "grâce" est au coeur de cette émotion.

    Je rêverai d'aller voir une telle expo!

    RépondreSupprimer
  7. Cette expo a l'air superbe! Et j'aime beaucoup les vieilles photos en noir et blanc

    RépondreSupprimer
  8. oh que cela donne envie d y aller... je vais programmer ça en janvier.... une petite surprise est en préparation pour toi.... bises

    pascaline

    RépondreSupprimer
  9. ca me rappelle une jolie découverte, celle de Mary Cassatt, il y a peu de temps (je l'avoue) - toute la grace et l'amour des mères transparaissait dans les traits des enfants qu'elle peignait. J'en avais les larmes aux yeux !
    en tous les cas elle a l'air canon ton expo !

    RépondreSupprimer
  10. La première vient d'Orsay et je l'ai mitraillée la dernière fois que j'y suis allée... Il y a quelque chose de Larsonn... J'adore cette toile: je pourrais la regarder pendant des heures. Le genre d'oeuvre que j'ai envie de décrocher du mur et d'emmener chez moi... Quoi, on peut pas???

    RépondreSupprimer
  11. Ohoooo, j'veux y aller, j'veux y aller, j'veux y aller ! C'est jusqu'à quand ?
    Wouaouh, ça a l'air rudement bien et doux et poétique... et ça fait si longtemps que je n'ai pas mis les pieds à l'orangerie ! Merci de l'info m'dame !

    RépondreSupprimer
  12. Pleins les yeux avec ces superbes oeuvres sur l'enfance. J'avais eu vent de cette exposition mais aurais-je un moment pour aller la voir ? (je n'habite pas Paris) Merci de nous la faire partager.
    Cette citation de Bettelheim est si juste !

    RépondreSupprimer
  13. J'ai prévu q'y faire un saut avec mes zouaves penadnt les vacances, mais vu l'état des troupes je vais peut-être rpousser un peu. En tout cas, je suis d'accord avec toi, c'est en emmenant les enfants dès leur plus jeune âge dans les musées qu'ils s'y sentent à l'aise. J'adore les voir papilloner, et "prendre" ce dont ils ont envie, tout simplement...
    Et rien à voir, mais contente que les nouvelles soient bonnes pour ton Marius :o).

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup à vous qui passez par là et qui prenez le temps de laisser un commentaire.