29 oct. 2009

Humeurs vagabondes








Il y a des matins sans enfant à déposer où je peux prendre une autre route pour aller travailler. 
Une route qui coupe la forêt, descend vers les vignes et longe les étangs et les trains chargés...
Des matins, rares, où je peux choisir d'écouter de la musique pour me réveiller, des infos pour me donner la migraine ou des chants de prière. 
En écoutant les voix s'élever dans ma voiture, en regardant les paysages défilés, mon esprit vagabonde...
Saute des amis à inviter, aux idées de couture et de recettes, aux listes des choses à faire pour que chacun ait un cadeau "home made" pour Noël... 
Mon esprit s'arrête aussi sur des colonnes de chiffres, des décisions à prendre, des comptes et des calculs...
Mon esprit m'énerve...
N'est il capable que de ça pour aider mon alter-ego à voir l'horizon dans ce brouillard opaque ? 
Ne peut-il rien proposer de mieux que de faire et de refaire des lignes sur un carnet de commandes vide ?
Mes mains savent caresser, bercer, apaiser, mes bras envelopper, mon coeur écouter 
Et là mon esprit ne saurait que compter ?
Les trains se chargent. Les oiseaux volent au dessus de l'étang.
Les soeurs ont fini de chanter.
Il me faut grandir encore, affronter les peurs d'un demain plus incertain.
J'écoute la voix qui me dit qu'Il est là pour m'aider sur ce chemin.
J'écoute ma voix qui dit "Aie confiance" 
Sur le sol du parking, des flèches dans les deux sens, 
Dans un sens ou dans l'autre, on finit par sortir...


15 commentaires:

  1. Moi j'aimerais un cerveau déconnectable à volonté, ça me ferait du bien souvent;)
    Je te suis, à gauche ou à droite ?

    RépondreSupprimer
  2. ... j'envie celles (et ceux) qui arrivent à appuyer sur l'interrupteur de temps en temps;-) ce matin j'écoutais BB dans un train bondé et mon esprit vagabondait !

    RépondreSupprimer
  3. Pareil ici, mon esprit se perd dans des méandres et au final, mon humeur n'est pas toujours meilleure!

    Moi aussi je te suis... On y va en papotant? Ca permet souvent de faire le tri dans notre esprit (nous les filles, hein, parce que les gars, eux, ils font le tri avant de parler...)

    RépondreSupprimer
  4. ... bonnes vacances miss ! profitez d'être tous ensemble ;-)

    RépondreSupprimer
  5. C'est drôle... un commentaire de toi est arrivé sur ma boîte mail alors que cette page était restée ouverte, toute la journée. Parce que je ne trouvais pas les mots, que j'y décelais une forme de peur du lendemain, des soucis d'argent, trop prégnants, rendant impossible toute pensée légère.

    Je crois que je te comprends.

    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  6. Y'a un grand philosophe qui m'a dit un beau matin:"respire un sprout, ça ira mieux!". J'avais suivi son conseil toute la nuit sans le savoir... c'est vrai, ça marche!

    RépondreSupprimer
  7. Oh comme je te comprends !
    Comment débrancher cet esprit toujours en haut débit malgré des pratiques et des connaissances sur le mieux-être.
    je rêve d'une journée de retraite par semaine.
    Saches que ta voix intérieure est ton meilleur guide et veille sur toi.
    J'ai compris qu'il ne fallait pas hésiter à demander de l'aide et j'ai vu que cela marche.
    Je t'aurais bien emmenée avec moi dimanche.
    Je t'embrasse très fort et merci pour ton écriture si juste et sincère.
    Beau we.
    Sophie

    RépondreSupprimer
  8. Je sais - on en a parlé. Je sais bien. Je ne sais qu'ajouter à ce que tu dis toi même : aie confiance, on finit toujours par s'en sortir.

    RépondreSupprimer
  9. c'est bon des fois les questionnements... ca fait avancer, au propre, et visblement au figure...

    RépondreSupprimer
  10. @ Clem : merci !

    @ Agathe : Toujours plus haut.

    @ Azélie et Et fée : c'est vraiment sympa de me suivre alors que je ne sais pas encore où je vais ! votre confiance en mon sens de l'orientation me touche beaucoup !

    @ Christel : le jour où tu trouves le bouton tu me dis !!! Ecouter BB le jour de ta reprise ça aide à être de bonne humeur. Je prends ta place dans l'ordre des vacances, merci !

    @ Parciparla : L'idée de réfléchir en marchant et ne papotant me va très bien ! Je vais profiter de ces quelques jours de vacances pour déconnecter et retrouver une humeur meilleure !

    @ Telle : oui c'est ça, une toute petite entreprise, qu'on a élevé dix ans et qu'on va devoir peut être fermer. C'est l'histoire de mon mari mais finalement la mienne aussi...Alors même s'il y a des choses plus graves (et je le sais!) je ne peux m'empêcher d'y penser. Merci.

    @ Lili : tu connais les cordonniers...ben les philosophes c'est pareil ! Mais je vais essayer ce soir promis !

    @ Sophie : un jour de retraite et de silence par semaine, je signe ! si je pouvais en faire une de deux jours cette année, je serais heureuse !
    Merci pour tout et bon week end aussi.

    @ Sécotine : et je n'ai pas oublié tes mots !

    @ Nath : je suis persuadée qu'il sortira forcément quelque chose de neuf de tout ça. Oui.

    RépondreSupprimer
  11. J'espère que la situation n'est pas subie mais choisie...

    RépondreSupprimer
  12. Que tout cela est bien dit ! On te lit comme on regarderait un film qui nous touche : les mots font écho, et les impressions aussi...

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup à vous qui passez par là et qui prenez le temps de laisser un commentaire.